Le chien ce nouveau réseau social

Les pratiques de médiation par l’animal prennent une place grandissante dans les processus de soin et dans les thérapies. Mais en m’appuyant sur ma propre pratique au sein de l’atelier My Beautiful Value et en m’inspirant d’autres témoignages, je vous raconte ici les bénéfices de faire entrer les chiens dans l’entreprise. De ces histoires est née la Ligue Canine des Travailleurs à laquelle je souscrits pleinement.

De la zoothérapie , médiation animale et chien visiteur, des pratiques de plus en plus structurées

Même si la pratique est encore confidentielle en France la médiation animale fait son entrée dans les pratiques d’accompagnement thérapeutique. Des formations existent et sont principalement destinées aux professionnels médicaux et/ou médicaux sociaux. Ils nourrissent ainsi leur expertise d’autres approches. La médiation animale se pratique avec de nombreux animaux. Les plus célèbres et évidents sont les chevaux et les chiens. Mais il n’est pas rare de voir entrer dans les établissements de soin des rongeurs, des oiseaux, des carapaces et d’autres encore.

La pratique est encore non réglementée en France. Mais François Beiger crée l’IZF –L’Institut de Zoothérapie Français après des études sur la psychanalyse et la psychologie humaine à Montréal (Canada) des inspirations profondes auprès des célèbres pédiatres psychanalystes Donald Winnicott et Mélanie Klein, et la création d’un Centre de Médiation Animale au Québec où il accueille des jeunes en situation de déficience intellectuelle ainsi que des adultes en situation de difficultés multiples. François Beiger structure et professionnalise la pratique en France. D’autres structures sont nées depuis et forment à la médiation animale.

Le chien visiteur n’a pas de vocation thérapeutique directe. Il intervient dans des établissements de type Ehpad ou centres accueillant des personnes aux troubles cognitifs dans une visée de communication. Une forme de médiation entre soi et soir et entre soi et les autres. Il crée du lien, il apporte du (ré)confort, il invite au jeu, au rire, aux câlins. Malgré lui, il peut être truchement de la parole, de mise en mots de maux invisibles. Les chiens visiteurs et leurs maîtres sont également formés à cette pratique. Ne se décrète pas chien visiteur qui se laisserait simplement caresser.

Le chien comme médiateur de coaching

Je pratique le coaching professionnel depuis 13 ans maintenant et Only est entrée dans le paysage de mon cabinet depuis 2 ans. Il y a un avant et un après Only, avec et sans Only.

Only est une femelle Berger Australien de 2 ans. On dit de cette race qu’ils sont très intelligents. Nous pratiquons ensemble les parcours dagility et le dog dancing pour notre plaisir. Outre tous les tricks (les trucs, les tours, etc.) que je peux lui apprendre, son intelligence s’illustre aussi par sa sensibilité.

Tout a commencé quand, au sein de notre foyer, notre esprit latin se faisait trop sentir à son goût. Nous l’avons vue se rapprocher tout en douceur de celui d’entre nous qui criait plus fort que l’autre. Avec son approche en douceur, son regard et son invitation au câlin, elle réussissait à faire baisser la tension et nous a aider à retrouver une forme de sérénité dans nos échanges. Je parle au passé, mais au présent cela fonctionne encore et toujours.

Pour mes séances de coaching professionnel individuel, mes clients viennent à l’atelier. Au début, j’isolais Only par crainte qu’elle nous dérange. Elle très câlin, mais aussi très joueuse. Et je craignais que cela ne perturbe la séance. Jusqu’au jour où, pendant une séance, j’ai dû m’absenter quelques minutes. A mon retour, j’entendais le client raconter à Only ce qu’il n’arrivait pas à mettre en mots avec moi.

Depuis, avec l’accord de la personne qui est accueillie à l’atelier, Only est toujours présente. Et il se passe ce qu’il doit se passer. Rien n’est calculé, rien n’est forcé. Elle ne fait pas partie du processus d’accompagnement officiel. Mais si par chance un lien se crée avec sa présence, la séance est doublement réussie et efficace.

Certaines séances se passent en extérieur. La marche coaching devient alors un dog coaching. Comme avec le horse coaching – voir ici les pratiques de Guillaume Antoine – la relation avec l’animal dans sa communication, sa posture, son intention évoque beaucoup de sa relation à l’autre dans la « vie civile ».

Le temps viendra où Only et moi nous creuserons plus avant notre professionnalisation dans la pratique de la médiation animale. Nous irons alors passer quelques temps de formation aux côtés de François Beiger.

Quand le chien entre dans l’entreprise, nait la Ligue Canine des Travailleurs

A partir de l’expérience positive vécue dans ma petite entreprise avec l’entrée d’Only dans le système, mes antennes ont dû être naturellement à l’affut d’autres témoignages similaires. Et je « tombe » alors sur les interviews de David Abiker qui emmène son chien Obiwan dans les studios de radio. Il raconte ici sa propre expérience: « avoir un chien, c’est comme un shot de cocaïne en continu« .

De témoignages en témoignages, nait La Ligue Canine des Travailleurs. Le mouvement est comme un logiciel libre, comme il dit. Chacun peut se l’approprier et faire entrer les chiens dans le monde de l’entreprise.

J’ai rejoint la Ligue Canine des Travailleurs. J’aimerais tellement pouvoir emmener Only partout avec moi, à chaque intervention que je fais en entreprise. J’aimerais aller plus loin avec elle que le théâtre de mon cabinet. Je suis certaine qu’elle transformerait encore davantage les participants à nos formations et séminaires.

Bien entendu, je vous invite à rejoindre le mouvement.

Si vous avez vous aussi envie de témoigner de votre expérience, je vous invite à laisser un commentaire ici par exemple.

Laisser un commentaire